04 Penn ar bed

Brest 27 décembre 2009  

Programme prévu
Musée des Beaux-Arts
Le Conquet,
coucher de soleil sur la Pointe Saint-Mathieu
Hôtel Première Classe Brest

Programme réel
On a tout changé car c’est notre privilège de pouvoir changer notre programme au gré du vent ou du soleil.
Il faisait si beau le matin que nous n’avons pas eu envie de nous enfermer dans un Musée.
Nous sommes allées faire un tour au Conservatoire botanique de Brest, non loin de l’hôtel. Là, assises sur un banc à observer les canards sur l’étang, nous nous nous sommes dit que nous irions directement au bout du monde.
Nous avons pu voir la côte de la presqu’île de Crozon visité la veille.
Visité encore une ou deux chapelles (nous en avons tellement vues que nous les confondons toutes) et nous nous sommes retrouvées à la Pointe Saint-Mathieu plus tôt que prévu.

La pointe Saint-Mathieu est une abomination, un résumé de tout ce que l’homme a pu abîmer dans son environnement depuis la Révolution et particulièrement depuis la dernière guerre. A éviter absolument !

Tout était si laid que je sentais la colère me reprendre comme à la Pointe du Raz, c’est encore pire qu’à Raz… Alors nous avons continué pour fuir ce très mauvais feng-shui, et après un tour dans Le Conquet (souvenir d’enfance bretonne : Radio Conquet, seul lien des marins avec leur famille avant le satellite et le téléphone portable), nous avons continué plus au nord et nous avons été bien inspirées et guidées (par les saints pour Jose-Anne, par les dieux pour moi) car c’était sublime. Le soleil n’était pas au rendez-vous mais le lieu valait toutes les marches sur le sentier côtier parfois abrupt pour y accéder.

La presqu’île de Kermorvan est une merveille, site naturel protégé et respecté par les nombreux visiteurs qui viennent s’y recueillir. Juste la lande, un phare pour indiquer la direction de l’Amérique, et la mer…

Le vrai, vrai, bout du monde est au-dessus du port du Conquet, presqu’île de Kermorvan, 4°47’23 », nous avons sorti le champagne dans les rochers, extase…
Merci les dieux ! (ou les saints !).

Alors que nous redescendions à la nuit tombante sous la lune, nous avons croisé successivement deux couples, du pays, qui viennent là en promenade vespérale, le premier allait avec sa petite fille voir « la princesse dans sa tour » (le phare qui venait de s’allumer comme les autres dans les îles et sur la côte), et a proposé de nous montrer le chemin, mais il fallait escalader et c’était un peu trop physique pour ma compagne de route. Nous avons préféré regagner le parc auto par la route, et là un autre couple du pays nous a renseigné encore sur le lieu. Il y a un vrai dolmen et un menhir, que je devinais en contre lune sur la lande mais n’avais plus de batterie pour le photographier ou filmer. C’est là que la série télévisée « Dolmen » avait été tournée, sur cette pointe dans la mer.

Nous sommes rentrées, ivres de vent et de champagne ! L’air était si calme et léger que nous avions envies de rester là, au bout du monde, sous la lune, face à l’univers.

Le vrai bout du monde
© gaelle kermen 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s