Breiz provisions

Pour économiser sur les frais compressibles, nous organisons au préalable nos provisions de bouche. Cela avait été très onéreux lors du retour de Marseille et Arles, mais à l’époque nous n’étions pas du tout organisées. Pour le voyage en Hollande, nous avions pris de bonnes choses que nous aimions et cela nous avait permis de diminuer le prix de nos journées.

La restauration fait souvent partie des joies du voyage.

Personnellement, si j’avais un meilleur budget, j’adorerais m’arrêter et flairer l’air des lieux, observer les gens, les circulations. Mais nous préférons voir des musées et des châteaux et des parcs (ce qui est déjà très onéreux), plutôt que passer du temps à attendre un service pas toujours de la qualité que je souhaiterais ou de celle que j’assurais à mes client(e)s lorsque je tenais la Crêperie de Kerantorec.

Jose-Anne ne supporte plus le brouhaha des lieux publics bruyants.
Aussi préférons-nous préparer nos plats à consommer en picnics sympathiques.

30 décembre, après le voyage :
Nous avons pu manger chaque soir dans l’Espace Repas des hôtels Première Classe, la pièce d’accueil où se prend le petit déjeuner. Cet Espace Repas est ouvert de 17h à 21 h et met à notre disposition grille-pain et micro-onde pour réchauffer des plats. Nous n’avions prévu que des aliments froids (foie gras !) mais nous allons améliorer notre ordinaire pour la suite du voyage les 2 et 3 janvier vers d’autres bouts du monde, les pointes de Quiberon et Locmariaquer.

© gaelle kermen 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s